CBD : comment etre un revendeur de CBD en France ?

CBD : comment etre un revendeur de CBD en France ?

Vous avez une boutique en ligne ou physique et vous souhaitez être revendeur de CBD en France ? Où vous souhaitez tout simplement trouver un grossiste de CBD fiable et de confiance pour proposer des produits de qualité ? Voici quelques conseils qui pourraient vous aider dans cette démarche.

Que faut-il pour être un revendeur de CBD ?

Afin de revendre des produits à base de CBD, il est évident que vous devez disposer d’un commerce. Qu’il soit physique ou en ligne, son enregistrement auprès du Registre du Commerce et des Sociétés est obligatoire.

La commercialisation de produits à base de CBD n’exige aucune démarche particulière. Tout le monde disposant d’une boutique spécialisée ou dédiée à la vapote comme https://pro4you-cbd.com/fr/ peut alors les vendre ou revendre sans procédures supplémentaires.

Cependant, il est primordial de connaître le CBD, mais aussi son fonctionnement pour le commercialiser. En effet, cela vous permettra de renseigner comme il se le doit votre clientèle.

C’est quoi déjà le CBD ? Petit rappel …

Le cannabidiol, connu sous le nom de CBD est un cannabinoïde qui est naturellement présent dans le chanvre comme le THC. Mais contrairement au THC, en France il est légal. Ceci dit, sa production doit respecter certaines conditions.

Le CBD présent dans les produits à base de CBD proposés à la vente est principalement extrait de chanvre industriel. Il ne provient donc pas de variétés de cannabis dont le taux de THC est élevé.

Le corps humain tout comme certains mammifères disposent d’un SEC ou système endocannabinoïde constitué de récepteurs que les cannabinoïdes activent. Ces derniers peuvent se présenter différemment, à savoir :

  • Les endocannobinïdes dont le corps produit naturellement
  • Les phytocannabinoïdes que vous trouvez dans le chanvre
  • Les cannabinoïdes de synthèse qui sont fabriquées

Si les phytocannabinoïdes impactent directement sur les récepteurs du SEC, le CBD non. Cependant, il atteint indirectement le système endocannobinoïde de différentes façons pour procurer divers effets sur l’organisme.

Quels sont les effets du CBD ?

Le CBD est généralement apprécié par les consommateurs pour lutter contre le stress et bénéficier de ses effets relaxants. Il est également utilisé pour aider certaines personnes à soulager des symptômes et des douleurs qui ne sont pas trop graves. Et enfin, c’est aussi une alternative efficace pour les personnes qui entament un processus de sevrage tabagique.

Bien qu’ils ne soient pas encore étudié en profondeur, les effets du CBD sont plusieurs. Il est toutefois à rappeler que ce n’est pas un produit miracle ou un médicament pour le traitement ou la guérison des maladies. Les médicaments disposant de vertus thérapeutiques et qui contiennent du CBD doivent recevoir une autorisation avant d’être mis sur le marché.

Il est également à savoir que le CBD peut présenter quelques effets désagréables, comme des étourdissements ou la bouche sèche. Ils ne sont pas très graves, mais occasionnent quelques fois une gêne. Il est aussi possible qu’à forte dose le CBD ait des interactions avec des médicaments. Il n’est donc pas vraiment conseillé aux personnes qui suivent un traitement médical lourd.

Que dit la loi sur le CBD ?

En deux ans, le nombre de revendeurs de CBD a doublé d’après le syndicat professionnel du secteur. Les produits à base de CBD ont fait leur apparition sur le marché français en 2017 – 2018. Un marché qui actuellement est estimé entre 150 et 200 millions € et atteindra d’ici à 2023, un milliard d’euros. Il est alors évident que la vente de produits au CBD est un secteur qui propose d’innombrables opportunités.

En février 2021, des parlementaires ont fait la publication d’un rapport sur le sujet dans le but d’assouplir les règles  concernant ce secteur. Les requêtes concernent principalement :

  • À autoriser la culture, l’importation, l’exportation et l’utilisation de l’intégralité de la plante de chanvre, la fleur inclue, à des fins commerciales et industrielles
  • À supprimer le seuil de 0% de THC que contiennent les produits finis.
  • À établir un seuil maximal entre 0,6% et 1% concernant les cultures de chanvre pour les territoires ultra-marins, qui sont soumis à des conditions climatiques plus chaudes favorisant le développement de THC dans les plantes

Il est à savoir que la réglementation en France est complexe, mais contraire au droit en Europe. Jusqu’ici, en France, les graines et fibres de chanvre ne peuvent pas être revendus si elles contiennent un taux de THC de plus de 0,2%. Quant aux produits finis comme les huiles ou les crèmes, ils ne doivent pas du tout en contenir.

La prudence et une formation de base concernant les aspects juridiques et les règlements sont alors requises pour être revendeur de CBD. Il est également indispensable d’être sélectif sur les fournisseurs afin de garantir que les produits que vous envisagez de distribuer sont conformes au droit européen.

À quel type de clientèle pouvez-vous vendre du CBD ?

La clientèle achetant les produits au CBD est constituée de différents profils, qui ne recherchent pas forcément les mêmes effets ou les mêmes modes d’utilisation. Afin de mieux répondre aux besoins de vos clients, il est essentiel de recommander les produits adaptés à chaque consommateur.

En effet, pour une personne qui souhaite arrêter de fumer et qui opte pour la vape, il est plus intéressant de lui conseiller les e-liquides au CBD. Quant à une personne non-fumeur et qui n’utilise pas d’e-cig, une huile est plus adaptée.

La vente ni la consommation de produits à base de CBD ne sont pas conseillé pour les femmes enceintes et les mineurs âgés de moins de 18 ans.

Les avantages d’une franchise de CBD

Afin d’exister, de perdurer, mais aussi de se développer, les franchises de CBD ont dû renforcer leurs connaissances et défenses sur l’aspect légal. Elles possèdent alors toute l’expertise concernant ces sujets. Elles garantissent constamment une veille juridique, mais également une représentation d’intérêts auprès des industries pour que la réglementation soit en faveur de leur activité économique.

Les franchises de CBD disposent d’une obligation de formation, ainsi que d’un accompagnement des franchisés. Elles ont alors un devoir, vis-à-vis de leur communauté, de transmettre leurs connaissances et de les accompagner concernant les aspects juridiques. Il est à savoir que si les franchisés viennent à fermer leur boutique pour des questions légales, cela ne sera pas bénéfique pour les franchises de CBD. Non seulement cela peut nuire à leur image, mais aussi impacter sur leurs revenus. Tout le monde est dans le même navire, que ce soit la tête de réseau ou les revendeurs en franchise.

Il est également à noter que les franchises de CBD dispose déjà de leurs réseaux d’approvisionnement de produits au CBD et des dérivés de la plante. Des collaborations avec des fournisseurs et des producteurs fiables sont donc déjà en place. Des analyses essentielles sont également effectuer de manière régulière afin que les produits soient conformes aux normes européennes. Les réseaux d’approvisionnement sont également mis à la disposition des franchisés afin qu’eux aussi puissent profiter des divers avantages.

Les commentaires sont clos.